Le prochain jeudi du MIP


LE CERCLE DES MATIÈRES DISPARUES

Sous l’influence de la réglementation européenne et internationale visant à protéger la santé du consommateur et du fait de la protection des espèces animales et végétales menacées, la palette du parfumeur voit disparaître un certain nombre de matières d’origine naturelle et synthétique. Ce phénomène ne cesse de s’amplifier.
Dans ce contexte difficile, les parfumeurs doivent sans relâche se remettre en cause et se consacrer à de délicates mises en conformité.
Grâce à l’imagination des chimistes et celle agile des compositeurs, la parfumerie contemporaine démontre néanmoins que sa créativité est préservée.
Plusieurs chefs d’oeuvre de l’Osmothèque vous seront présentés au cours de l’exposé

Bernard Bourgeois
Parfumeur – Osmothécaire

 

Biochimiste de formation, il débute son activité dans les arômes alimentaires et découvre ainsi les matières naturelles communes à la Parfumerie (agrumes, épices, aromates, fleurs) et les molécules de synthèse.
Son orientation vers la Parfumerie le conduit à explorer les techniques de contrôle et de fabrication des parfums dans un groupe international.
Il entre chez Hermès en 1975 et explore les facettes du métier de création et de développement du parfum. Il participe aux lancements des plus belles fragrances de la Maison familiale (Eau d’Orange Verte, Bel Ami, Rocabar, Hiris, Rouge Hermès, Eau des Merveilles etc) et devient son ambassadeur à l’étranger (Japon, USA, Canada, Europe) en réalisant de nombreuses prestations de communication et de formation. Il intervient aussi sur les pays de production des plus belles matières de parfumerie
Il poursuit son rôle de formation et de transmission auprès de l’Ecole de Parfumerie de Versailles et de l’Osmothèque (Conservatoire international des parfums).

Voir les résumés des précédents Jeudis du MIP.